TAOÏSME ( Philosophie et Religion - Forum )

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin
Messages : 54
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 15
Localisation : Le Havre (FR)

~ ~ ~
Ce membre est: Proche du Zhuangzi
Voir le profil de l'utilisateurhttp://taoisme.forumactif.com

Zhuangzi (Vrai Classique de Nanhua)

le Sam 22 Juil - 23:25



Écrit par un un homme, Zhuangzi ou Tchouang Tseu, ayant donné son nom à son œuvre et dont on se sait presque rien. Considéré comme un bijou de littérature par les gens de ce monde, le Zhuangzi (que l'on appelle aussi Tchouang Tseu ou Vrai Classique de Nanhua) est parfois préféré par certains au Tao Te King, un autre livre dont vous pouvez voir l'histoire : ICI .

.



.

- Il faut dire que le Zhuangzi contient bien plus de caractères que le TTK et possède des histoires peut-être accessibles à un plus grand public (des contes et des paraboles, notamment certaines avec de l'humour)... En ce sens, il se rapproche plus du Liezi que du Tao Te King qui, lui, préfère la forme poétique.

La version actuelle que nous possédons est celle de l'éditeur Guo Xiang qui a minutieusement trié les chapitres du livre : il a supprimé 19 chapitres d'origine douteuse et apparemment de mauvaise qualité par rapport au reste du livre (de 52 chapitres il n'en restait alors plus que 33), il a mis 7 chapitres au début qu'il considère primordiaux et écrits par Zhuangzi lui-même (ils sont appelés les "chapitres internes") puis 15 "chapitres externes" (certains de Tchouang Tseu et d'autres de ses disciples) pour terminer sur 11 "chapitres divers" rédigés par d'autres auteurs.
Il est possible que le style de base du livre ait été poétique et que Guo Xiang l'ait alors remplacé par de la prose.


.



.

- Texte datant des premiers siècles avant J.C (Tchouang Tseu vécut au IIIè siècle avant Jésus), plus personnel qu'universel, ayant moins une dimension politique que le TTK.
Le Zhuangzi est une autre expérience qu'il n'est pas mauvais de connaître et dont voici quelques extraits :



Zhuangzi a écrit:“Le meilleur usage que l'on puisse faire de la parole est de se taire.”
...
Zhuangzi a écrit:“Vivre, c'est un hasard du temps ; mourir, c'est se conformer à la loi de la nature.”
...
Zhuangzi a écrit:“L'esprit sage est le miroir du ciel et de la terre, dans lequel toutes les choses se réfléchissent.”
...
Zhuangzi a écrit:“Les mots servent à exprimer les idées ; quand l'idée est saisie, oubliez les mots.”
...
Zhuangzi a écrit:“La meilleure action que l'on puisse faire est de ne pas agir.”
...
Zhuangzi a écrit:“Vouloir éviter l'inévitable, n'est-ce pas augmenter sa douleur ?”
...
Zhuangzi a écrit:“Les hommes connaissent tous l'utilité d'être utile, mais aucun ne connaît l'utilité d'être inutile.”
...
Zhuangzi a écrit:"Zhuangzi rêva une fois qu'il était un papillon, un papillon qui voletait et voltigeait alentour, heureux de lui-même et faisant ce qui lui plaisait. Il ne savait pas qu'il était Zhuangzi. Soudain, il se réveilla, et il se tenait là, un Zhuangzi indiscutable et massif. Mais il ne savait pas s'il était Zhuangzi qui avait rêvé qu'il était un papillon, ou un papillon qui rêvait qu'il était Zhuangzi. Entre Zhuangzi et un papillon, il doit bien exister une différence ! C'est ce qu'on appelle la Transformation des choses."


~  ~  ~  ~  ~  ~  ~  ~  ~  ~  ~  ~  ~  ~



#zhuangzi / #tchouangtseu / #vraiclassiquedenanhua / #guoxiang


Dernière édition par Asander le Lun 24 Juil - 16:36, édité 1 fois
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 22/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Zhuangzi (Vrai Classique de Nanhua)

le Dim 23 Juil - 13:41
J'ai lu ses oeuvres complètes plusieurs fois, et j'avoue qu'il m’impressionne toujours ! Une belle philosophie de vie basé sur le non-agir, c'est à dire basé sur l'union avec le TAO
avatar
Admin
Messages : 54
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 15
Localisation : Le Havre (FR)

~ ~ ~
Ce membre est: Proche du Zhuangzi
Voir le profil de l'utilisateurhttp://taoisme.forumactif.com

Re: Zhuangzi (Vrai Classique de Nanhua)

le Dim 23 Juil - 15:05
Certains chapitre m'ont noyé (dans le bon sens) study .
Bien qu'il n'aimait pas parler, Zhuangzi savait décidément bien parler... mais jamais trop.


Dernière édition par Asander le Dim 23 Juil - 15:19, édité 1 fois
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 22/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Zhuangzi (Vrai Classique de Nanhua)

le Dim 23 Juil - 15:07
Honnêtement je ne pense pas que ça soit Zhuang Zi qui ait écrit ce livre, mais plutôt ses disciples

car Zhuang Zi disait : "celui qui parle ne sait pas, celui qui sait ne parle pas"

Je le vois mal parler, donc. Cela semble être l’œuvre de ses disciples
avatar
Admin
Messages : 54
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 15
Localisation : Le Havre (FR)

~ ~ ~
Ce membre est: Proche du Zhuangzi
Voir le profil de l'utilisateurhttp://taoisme.forumactif.com

Re: Zhuangzi (Vrai Classique de Nanhua)

le Dim 23 Juil - 15:24
C'est un mystère... car c'est taoïste Yin & Yang .
Guo Xiang s'est peut être trompé en disant les premiers chapitres du Maître, qu'importe, le message est magnifique... Qu'il soit de Zhuangzi ou pas Rêveur .
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 25/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Zhuangzi (Vrai Classique de Nanhua)

le Mer 26 Juil - 20:14
J'ai acheté l'oeuvre de Tchouang Tseu en poche dans la collection Gallimard/Unesco et qu'elle n'a pas été ma surprise lisant la préface de voir que son auteur, un certain Liou Kia-hway tentait de réfuter Tchouang Tseu, à la lumière de la pensée occidentale.

Ainsi on peu lire page 8 - "C'est en renonçant à tout morcellement de l'intelligence et à toute partialité de l'action que Tchouang Tseu croit extirper le germe des conflits humains et assurer ainsi la paix du monde. Le lecteur verra, au cours de notre introduction, dans quelle mesure Tchouang Tseu le pacifiste a succombé à une tâche trop difficile. Cette introduction n'est pas une apologétique (qui aurait horrifié notre métaphysicien impartial) mais un exposé critique qui souligne les échecs inévitables d'une entreprise trop belle pour être réaliste selon les possibilités restreintes de l'homme empirique."

Page 12 - Sur le thème du destin l'auteur de la préface expose la pensée de Tchouang Tseu illustrée dans cette phrase qu'il cite "savoir ce contre quoi on ne peut rien et l'accepter comme sa destinée, voilà la vertu suprême", puis il rajoute ceci :
"Si la soumission au Destin sait réconforter l'humanité en proie aux crises, elle ne permet pas à l'homme de résoudre ses difficultés précises dans la vie quotidienne".

Là il rappelle que les hommes de tout temps ont su vaincre la nature pour pallier aux difficultés de la vie (la faim, par l'agriculture, la soif, par les puits)

Il finit ainsi :
"Contre l'affirmation fataliste de Tchouang Tseu, cela suffit à démontrer que l'homme peut agir efficacement sur le monde et dresser sa volonté contre la force aveugle de la nature. Le progrès indéfini de la science occidentale réfute en grande partie le fatalisme héroique de Tchouang Tseu, et donne raison au déterminisme empirique de Mö-Ti [...]".
Mö-Ti fondateur du moïsme.

Ma question est : cet auteur de préface,  Liou Kia-hway, a-t-il bien compris que si Tchouang Tseu a vécu à une époque difficile, sa pensée n'a pas pour but de dépasser un destin hostile mais le destin tout cours et partant de là ouvrir à des conceptions de l'existence supérieures ? A moins que ce soit moi qui n'aie pas compris ce préfacier, ni même Tchouang Tseu Suspect

_________________
"La presque totalité des hommes s'imagine que, être jugé apte à quelque chose,est un bien.
En réalité, c'est être jugé inapte à tout, qui est un avantage."
avatar
Admin
Messages : 54
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 15
Localisation : Le Havre (FR)

~ ~ ~
Ce membre est: Proche du Zhuangzi
Voir le profil de l'utilisateurhttp://taoisme.forumactif.com

Re: Zhuangzi (Vrai Classique de Nanhua)

le Mer 26 Juil - 20:33
Je lis personnellement celle aux éditions Albin Michel qui me plaît particulièrement (traduite par Jean Jacques Lafitte).

Quoi qu'il en soit comme le dit Zhuangzi : "La Voie se trouve dans ses subdivisions, sa naissance, sa destruction. Ce que nous n’aimons pas dans ses subdivisions c’est qu’elles conduisent à la multiplication. Ce que nous n’aimons pas dans les multiplications, c’est qu’elle a des multiplications.".  Yin & Yang

Kia-hway s'est fait une interprétation et il en est libre tout comme chacun est libre (et même je dirais "dois"... bien que ce ne soit pas un devoir) de se faire sa propre interprétation.
La version que je lis ne possède pas de commentaires (à l'inverse de la tienne si je comprends bien) et laisse la pensée courir librement, ce que je le crois, tu souhaites.
Par ailleurs, si tu n'as pas envie d'utiliser ton argent tu peux trouver une traduction du Vrai Classique de Nanhua ici aussi, qui me plaît tout autant que celle de Lafitte mais est plus ancienne et plus complexe peut être : CLIQUE ICI .

Bonne lecture... ou plutôt relecture Rêveur !

_________________
"Le vent roule sur la mer, on rit. Le feu glisse dans l'air, on vit.
Le flot des mutations coule, on passe pour trépasser. La voie est suivie et je m'en saoule, on rêve de la vérité."


- VIVRE IVRE, CAR IVRE DE VIVRE -
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 25/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Zhuangzi (Vrai Classique de Nanhua)

le Ven 28 Juil - 11:55
Merci Asander,

C'est un lien précieux que tu donnes là.

Je vais en profiter et suivre les textes à le file Very Happy

A bientôt

_________________
"La presque totalité des hommes s'imagine que, être jugé apte à quelque chose,est un bien.
En réalité, c'est être jugé inapte à tout, qui est un avantage."
avatar
Admin
Messages : 54
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 15
Localisation : Le Havre (FR)

~ ~ ~
Ce membre est: Proche du Zhuangzi
Voir le profil de l'utilisateurhttp://taoisme.forumactif.com

Re: Zhuangzi (Vrai Classique de Nanhua)

le Ven 28 Juil - 18:40
Ce n'est rien c'est un plaisir de faire plaisir Merci ! A bientôt

_________________
"Le vent roule sur la mer, on rit. Le feu glisse dans l'air, on vit.
Le flot des mutations coule, on passe pour trépasser. La voie est suivie et je m'en saoule, on rêve de la vérité."


- VIVRE IVRE, CAR IVRE DE VIVRE -
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum